Fredy Villanueva: La goutte qui a fait naître HOODSTOCK à Montréal-Nord

Assez c’est assez!

Depuis plusieurs décennies, la tension règne entre policiers et jeunes citoyens de Montréal, plus précisément Montréal-Nord, St-Michel, Rivière-des-Prairies, Rosemont, pour ne nommer que quelques ville et quartiers. Depuis trop longtemps des jeunes d’origine immigrante, minorités visibles si vous voulez, sont mal informés, intimidés par les policiers. Et trop longtemps, les policiers sont mal formés, mal informés sur les jeunes qui forment le futur de la ville de Montréal. Mal informé, plus tension égale violence des deux côtés.

Fredy Villanueva 1990-2008

Fredy Villanueva 1990-2008

L’incident survenu l’an dernier avec Fredy Villanueva, n’est pas le premier “incident” entre policier et jeunes, mais c’est celui qui a fait déborder le vase. Un jeune de 18 ans qui avec ses amis, ont été, par les témoins présents harcelés par des policiers qui ont fini par tirer 4 balles dont une qui a atteint et tué le jeune Fredy Villanueva. La police qui a comme prétexte que l’un des policiers étaient en danger donc n’avaient pas le choix. Entre vous et moi, est-ce vraiment procédure normale??

Une émeute a suivi dans la ville de Montréal-Nord. Trop de tension, trop de honte contre les jeunes qui ne cherchent qu’à trouver leur place dans cette société, trop de frustration à cause des policiers qui “intimident” les jeunes surtout de race noire, à les accuser d’être des membres de gangs de rue.  Trop c’est trop, les jeunes en ont assez et une révolte à suivi:

Un an après l’histoire toujours pas résolut. Un HOODSTOCK a été organisé pour non seulement dénoncer la mort de Fredy Villanueva, mais pour également dénoncer la brutalité policière, l’injustice, l’intimidation, qui a trop souvent été mis sous silence.

flyer Montréal-Nord REPUBLIKMontréal-Nord REPUBLIK

Un rassemblement pacifique de 2 jours a été mis sur pied, des artistes venant de partout sont venus supporter la cause à Montréal-Nord. Des chansons rassemblant des artistes de différents quartiers ont été crées. Tous marchaient en paix pour la même cause: dénoncer l’injustice!!! Le vidéo ci-dessous présente le 1er rassemblement pacifique en 2008 avec les artistes, Sans Pression, Dramatik, Dame de Pique, Le Voyou, Dupuis…

La manifestation s’est passé dans le plus grand calme. Mais les médias majeurs tentent de détourner l’attention sur le pacifisme qu’il y avait en étouffant les efforts qui ont été mis sur Hoodstock. Assez c’est assez!! Une lettre à été envoyé à M. Martineau pour démontrer la VERACITÉ sur le bilan du weekend et la situation.

M. Martineau,

Je comprends tout à fait votre obsession à toujours taper sur les mêmes clous. Votre paresse ou insuffisance intellectuelle y est sûrement pour quelque chose. Certains vous traiteront de raciste, mais je n’irais pas jusque là. Je ne crois pas que vous soyez raciste. Ce que je crois par contre, c’est que vous manquez de jugement et d’humanité.

En lisant votre dernier article “Pourquoi pas un concert pour Ellis”, je n’ai pu m’empêcher de réaliser à quel point l’Homme pouvait être méchant. Oui Danny Villanueva doit vivre avec ce lourd fardeau et il doit se sentir très coupable de la mort de son frère. Il n’a pas besoin de votre torchon pour se regarder dans la glace tous les matins et revivre ce terrible événement. Il n’a pas besoin de vos accusations et de votre ton moralisateur pour comprendre que la vie de son frère aurait pu être épargnée. Il n’a pas besoin que les millions de lecteurs qui lisent votre journal se mettent à l’unisson pour lui faire justice. Il est responsable de ces actes, mais ce n’est pas lui qui a appuyé sur la gachette !

Mais tout cela vous le savez ! Mais il faut vendre du papier à tout prix, n’est-ce pas ?

Quand à vos attaques à M. Mervil, je vous conseillerai d’arrêter, car cela ne fait qu’empirer la chose. Qui ne se doute pas que Luck Mervil est devenu votre cible, depuis votre passage à son émission 3950. À chaque fois que vous vous attaquez à lui, vous nous faites le plaisir de nous remémorer ce grand moment de télévision. On essaie d’oublier, mais vous n’aider en rien la cause. Vous avez été le seul responsable de votre humiliation, tournez la page maintenant…

Brièvement, car je doute que tout cela vous intéresse particulièrement. J’aimerais simplement vous parler du Hoodstock. A lire votre article, on pourrait croire que ces jeunes issus de Montréal-Nord et des environs, qui ont organisé cet événement à même leurs économies et sans l’aide de personne, soient des criminels notoires. À notez que le comité organisateur du Hoodstock est en grande majorité formé de jeunes haïtiens (je dirais à 95%). 15 000$ amassés en organisant un lave-auto, avec leurs maigres économies et avec l’aide de quelques organisations. Ils ont dû convaincre la ville, se prévaloir d’une assurance responsabilité de 3 millions de dollars (alors qu’une campagne de peur régnait dans les médias et que personnne ne voulait les assurer), ils ont convaicu la police et toutes les instances nécessaires pour mettre sur pied leur projet et avoir leur permis. Qui soit disant leur a été remis vendredi matin, la veille de l’événement. L’événement s’est déroulé dans le plus grand calme devant près de 1000 personnes, malgré tout ce que peut en dire la presse francophone, je précise francophone, car si l’on se fie à la couverture médiatique des médias anglophones, ils n’ont pas participé au même événement.

Les jeunes derrnière Hoodstock ont organisé le premier forum social à Montréal-Nord qui s’est tenu sur deux jours. Une première dans un quartier populaire. Lors de ces forums les questions sociales qui touchent la jeunesse à Montréal-Nord ont été abordées. Ils ont parlé des problèmes de gangs de rue (avec d’anciens membres de gangs qui lançaient un message positif). Il ont discuté des devoirs de la jeunesse et de la diaspora haïtienne (qui est souvent pointée du doigt). Ils ont proposé des dialogues pour que les citoyens de leurs quartiers se comprennent et travaillent ensemble pour une vie meilleure. Ils ont abordé la question de l’éducation alternative. Mais tout cela n’est pas important. Dans votre article, il n’est nullement question de cet effort fait par les jeunes et pour les jeunes pour améliorer les conditions de vie de tous les citoyens de Montréal-Nord. Mettre à disposition une plate-forme permettant à toute une communauté de s’exprimer ne semble pas vous faire réaliser que OUI les jeunes veulent du changement et que c’est tous ensemble qu’ils feront une différence.

Aussi, le fait de dire que Hoodstock passe sous silence les problèmes de gangs de rues est un gros mensonge. Il y avait parmi les gens présents qui ont participé au forum et qui tenaient un kiosque de sensibilisation, la famille Thermidor qui a crée le mouvement Wagner Thermidor. Vous avez parlé d’Ellis, je vous parle de Thermidor.

Né à Montréal le 10 juin 1981, Wagner était un jeune homme brillant avec un avenir prometteur. Il était à terminer des études en administration à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). D’origine haïtienne, Wagner a grandi dans une famille aux valeurs chrétiennes. Sa personnalité touchante et son grand cœur faisait de lui une personne inoubliable. Dans la nuit du 24 au 25 juin 2008, Wagner Thermidor fut atteint mortellement d’une balle perdue, lors d’un BBQ tenu à Varennes à l’occasion de la Fête de la Saint-Jean. Wagner fut une autre victime de la violence gratuite puisqu’il n’était nullement relié au phénomène des gangs de rue ou à toute autre activité criminelle. La famille était donc présente à Hoodstock pour soulever ce problème de société. Et ils ont passé leur message et les objectifs de leur mouvement qui est de : militer pour la paix, présenter aux jeunes les figures positives de notre communauté, sensibiliser le public à la cause de la non-violence, informer la communauté sur les différents moyens à prendre pour rapporter des faits, après avoir été témoin d’un incident. Voici ce qui s’est passé durant cette fin de semaine du Hoodstock. Ce n’était pas qu’un concert de musiques rap comme vous vous amusez à prétendre dans votre article. C’était une fin de semaine de sensibilisation et d’ouverture.

Le slogan du Hoodstock : S’organiser pour s’élever. Vous auriez au moins dû y mettre les pieds à ce forum avant d’écrire un texte incendiaire sans même explorer d’autres avenues. D’où mon entêtement à dire que vous êtes un journaliste paresseux. Qui quotidiennement nous sert la même sauce avec parfois de nouveaux ingrédients épicés.

En définitive, un criminel c’est quelqu’un qui a un casier judiciaire, ce qui n’était pas le cas de Fredy. Au pire vous pourriez dire que c’était un délinquant, mais en avez-vous la preuve? Je connais plusieurs de vos amis qui prennent de la coke quotidiennement et cela ne fait pas de vous un drogué à ce que je sache. Vous trainez avec eux, malgré que cet acte soit illégal! Qu’il puisse être avec son frère qui est connu des policiers ne fait pas de lui un criminel. Fredy et les autres n’étaient pas armés. Oui ils ont résisté à la police, ce qui est un délit. Mais chaque jour des hommes et des femmes résistent aux pratiques abusives de la police et on leur injecte pas trois balles dans le corps. Il y a la prison pour les criminels, pas la morgue. Nous avons un système judiciaire et pénal, non ? Le 3/4 des Hells est en cellule, ils sont pour la plupart armés lorsqu’on procède à leur arrestation, ils sont criminels, et ils sont en vie et on paye grassement leur séjour au purgatoire.

Qu’on arrête de dire qu’il n’y a pas eu bavure policière. La marche de dimanche n’était pas une marche pour Fredy uniquement, c’était une marche pour la justice et pour qu’arrête l’impunité policière. Tout le monde fait des erreurs, et il faut être capable de le reconnaître.

C’est ensemble qu’on améliora les choses et non en tentant de nous diviser. Vos articles ne font qu’alimenter la haine et nous divisent encore plus. Faites-nous part de solutions. Participez au débat de façon constructive. Faites des recherches, essayez de comprendre, allez plus loin que ce qu’on peut voir à la surface. Vous faites partie de la minorité capable d’avoir un impact intellectuel sur une grande majorité d’individus. Pourquoi ne pas utiliser ce privilège de façon constructive et non pour agrandir les fossés qui existent déjà ?

Carine, Montréal

Est-ce que les médias et policiers vont finalement reconnaître que ce n’est pas tous les jeunes qui sont des membres de gangs de rue?? que des noirs qui se tiennent ensemble sont amis et non partenaire de crime?? Combien de mort faudra-t-il avant que le système judicier revoit leur méthodes et protocoles de questionnement et d’arrestation??

Je ne suis pas membre de la famille ni n’est amie avec la famille Villanueva, je suis née et ai grandit a Montréal-Nord. Trop d’injustice m’ont frappée personnellement sous les yeux, c’est pour cette raison que je participe à écrire ce blog dédié à la cause. Les temps ont changé, les choses doivent changer. Ensemble pour l’évolution et la révolution pour un meilleur futur pour tous les jeunes de Montréal, pour qu’ils puissent apprendre dans le positif et non en étant traité comme des criminels.  Ce n’est pas tous les noirs ou immigrants qui sont membres de gangs de rue, ce n’est pas parce que les gens de race noire se tiennent ensemble qu’ils sèment la terreur.

Ma solution au problème de gang de rue: si on met l’emphase sur les gangs de rue, on croira en voir partout. Si on met l’emphase sur les noirs (ou minorité visible) qui réussissent dans la société, on étouffe le problème de gang de rue, car on ne verra que le positif sur les accomplissements que les gens de couleur ont apportés à cette société. Pensons à la gouverneure générale du Canad Michaëlle Jean, Bruni Surin, Luck Mervil, Joachim Alcine, Yolande James, Imposs, les minorités visibles travaillant fièrement dans différents secteurs: les éducateurs, hommes d’affaires, chauffeurs d’autobus, chauffeurs de taxi, docteurs, infirmiers, Caissier, etc… tous participant au bien de notre société Québecoise et Canadienne.

L’union fait la force non??

http://www.hoodstock.ca

2 thoughts on “Fredy Villanueva: La goutte qui a fait naître HOODSTOCK à Montréal-Nord

  1. Tres bon point! Une des raisons aux problèmes de rues c’est la surexposition de cephénomène dans les médias. Ils créent de la terreur et tous les citoyens vont croire qu’un groupe de noir ou minorités ensemble sont des membres de gangs. Il préfèere mieux cfocus sur cela que sur le coté positif de notre communauté, un moyen pour se faire de l’argent….

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s